Bilan avant achat immobilier : les clés pour décrypter et préparer son projet

Vous envisagez d’acheter un bien immobilier, que ce soit pour y habiter ou pour investir ? Avant de signer l’acte de vente, il est indispensable de réaliser un bilan complet afin d’éviter des déconvenues et de réussir votre projet. Cet article vous donne les clés pour analyser le bien en question, évaluer sa valeur, anticiper les travaux et les frais annexes et préparer votre financement.

Étudier le marché immobilier local

Pour commencer, il est essentiel de se familiariser avec le marché immobilier du secteur où se situe le bien à acheter. Cela permet de comprendre les dynamiques locales, telles que l’évolution des prix, la demande locative ou encore les projets d’aménagement futurs. Pour cela, vous pouvez consulter les baromètres immobiliers en ligne ou solliciter des professionnels tels que les agents immobiliers, notaires ou experts fonciers.

Il est également important d’étudier la qualité de vie du quartier, en analysant par exemple la proximité des commerces, des transports en commun et des écoles. N’hésitez pas non plus à évaluer le potentiel d’évolution du quartier dans les années à venir.

Analyser le bien immobilier

Une fois que vous avez une bonne connaissance du marché local, il convient d’étudier en détail le bien immobilier qui vous intéresse. Cela passe notamment par la visite du bien, durant laquelle vous devrez être attentif à plusieurs aspects :

  • La superficie et l’agencement : vérifiez que la surface habitable est conforme à vos besoins et que les pièces sont bien agencées.
  • L’état général du bien : évaluez son état de conservation et repérez d’éventuels signes d’usure ou de dégradations (traces d’humidité, fissures, etc.).
  • Les équipements et installations : vérifiez le bon fonctionnement des éléments tels que la plomberie, l’électricité, le chauffage ou encore les huisseries.
  • Les charges et les travaux à prévoir : renseignez-vous sur le montant des charges de copropriété et sur les travaux à réaliser (ravalement de façade, rénovation des parties communes, etc.).

Pour vous aider dans cette analyse, vous pouvez solliciter l’aide d’un expert immobilier, qui pourra réaliser un diagnostic technique complet du bien.

Évaluer la valeur du bien immobilier

Afin de déterminer si le prix demandé par le vendeur est en adéquation avec la réalité du marché, il est essentiel d’estimer la valeur du bien immobilier. Pour ce faire, vous pouvez utiliser plusieurs méthodes :

  • La comparaison avec les biens similaires vendus récemment : consultez les annonces immobilières et les bases de données notariales pour comparer le prix au mètre carré du bien qui vous intéresse avec celui d’autres biens similaires dans le même secteur.
  • L’évaluation par un professionnel : sollicitez l’expertise d’un agent immobilier, d’un notaire ou d’un expert foncier pour obtenir une estimation précise et objective de la valeur du bien.

Gardez à l’esprit que l’estimation doit tenir compte des spécificités du bien, telles que son état général, sa localisation, son orientation ou encore ses équipements.

Anticiper les frais annexes et les travaux

Au-delà du prix d’achat du bien immobilier, il est crucial de prendre en compte l’ensemble des coûts associés, tels que :

  • Les frais de notaire : ils représentent en moyenne 7 à 8 % du prix de vente pour un bien ancien et 2 à 3 % pour un bien neuf.
  • Les frais d’agence immobilière : ils varient généralement entre 3 et 8 % du prix de vente.
  • Les travaux éventuels : si des rénovations sont nécessaires, faites réaliser des devis par des professionnels afin d’estimer leur coût global.
  • Les charges de copropriété: renseignez-vous sur leur montant et sur les éventuelles provisions pour travaux votées en assemblée générale.

Il est également important d’anticiper les frais de déménagement et les éventuels frais liés à la souscription d’un prêt immobilier (frais de dossier, garanties, etc.).

Préparer son financement

Dernière étape avant l’achat : la mise en place du financement. Pour cela, il convient de :

  • Déterminer votre apport personnel : il permet de couvrir une partie des frais annexes et/ou d’emprunter un montant inférieur au prix du bien.
  • Comparer les offres de prêt immobilier : sollicitez plusieurs banques et organismes de crédit pour obtenir les meilleures conditions possibles (taux d’intérêt, durée, mensualités, etc.).
  • Négocier les conditions du prêt : n’hésitez pas à négocier avec le banquier pour obtenir un taux d’intérêt plus avantageux ou pour réduire le coût des garanties.
  • Solliciter des aides financières : selon votre situation, vous pouvez bénéficier d’aides telles que le prêt à taux zéro (PTZ), le prêt action logement ou encore les dispositifs spécifiques aux investissements locatifs (Pinel, Denormandie…).

Au final, l’achat immobilier ne doit pas être pris à la légère. Un bilan complet avant achat vous permettra de sécuriser votre projet et de faire les bons choix pour votre futur bien. Alors, n’hésitez pas à vous entourer de professionnels pour vous accompagner dans ces démarches.